la médiation sinokinétique

la médiation sinokinétique fondée par wilfrid delamer
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La souffrance du corps forteresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorette
Invité



MessageSujet: La souffrance du corps forteresse   Mer 1 Sep - 10:36

Voici une petite expérience très enrichissante que je voulais partager avec vous. Elle concerne un patient que je soigne à domicile. Décidément, la médiation on peut la pratiquer partout.

Je traite ce patient pour rééducation classique en neurologie à son domicile depuis plusieurs mois. Suite à un AVC, il s'est retrouvé avec une hémiplégie gauche ( spasticité = importante et l'angulation d'apparition très rapide). Le patient marche avec une canne mais se plaint depuis le début de douleurs conséquente au niveau de la hanche gauche et avec des sensations de "brulures" sur la cuisse. De plus, la motricité du membre supérieure est très pauvre, le patient se plaignant de douleur d'épaule dès que l'angulation du coude dépasse 30° d'extension.

Antécédants : pontage cardiaque, 2 prothése de hanche, choléstérol, et il y a peu un AVC.

Depuis le début, en plus de la rééducation classique, j'essaye de détendre la hanche du patient avec un travail segmentaire = RESULTAT : nul. les douleurs reviennent le jours d'après.

Vu ces antécédants, j'avoue m'être résigné par rapport aux douleurs de hanche et cuisse jusqu'à avant-hier. Je ne sais pas pourquoi je lui ai demandé de m'expliquer quand est-ce que la douleur ré apparaissait, car la veille il n'avait plus mal. Il me répondt que c'est revenu directement après la s"ance... un peu après s'^étre mis à marcher pour aller dinner.
J'ai vérifier alors la plante du pied et ai trouvé des points de tensions (douloureux à la presion) au niveau des os sésamoides du premier méta. A partir de là, j'ai libéré les tensions des peids à la tête que m'indiquait mes tests de rebonds. ( plante du pied, hanche droite, lombaire G, sternum, zone occipitale).

Aujourd'hui, le patient m'indique qu'il n'a plus mal du tout à jambe ni au pied (il avait oublié de me dire qu'il avait mal à la plante de pied depuis son AVC).

Et autre chose d'interessante, c'est que je n'ai jamais été aussi loin dans le travail activo-passif du membre supérieur avec ce patient. Le SNC étant moins en souffrance, j'ai pu constater du jours au lendemain que la motricité s'était un peu enrichie.

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 159
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: réponse   Jeu 2 Sep - 17:26

merci françois pour le partage de ton expérience.
j'ai quelque résultats similaires en neurologie centrale sur un patient choréo athétosique que je soigne.
je n'ai pas beaucoup de recul et il convient d'être prudent.
cependant, la médiation utilise des techniques qui cherchent le système nerveux central pour cible et qui sont inspirées des principes de rééducations associées . on peut donc penser qu'elle doit avoir une action complémentaire à la rééducation classique sur ce type de pathologies.
si nous pouvons déjà apporter du confort de vie à nos patients, cela sera déjà une grande victoire.
progressivement, nous allons essayer par les fiches normalisées de bilan/traitement proposées au deuxième séminaire de récolter des informations sur les effets thérapeutiques de la médiation sur ce type de pathologie.
il est vrai que pour l'instant, j'en suis à une ébauche embryonnaire d'étude.
Cependant, tout doucement la fourmilière commence à s'organiser et les travaux et les témoignages consignés des traitements de chaque ouvrière vont permettre de classer et hiérarchiser les connaissances afin de trier ce qui relève de la croyance, de la coïncidence et enfin de la réalité thérapeutique.
chacun à son échelle participe à la création et à la correction du savoir.
amicalement Smile
wilfrid

Revenir en haut Aller en bas
http://mediation.forumactif.org
vini52
Invité



MessageSujet: Re: La souffrance du corps forteresse   Sam 4 Sep - 12:04

Les tests de rebond employés par françois sont vus lors de quel séminaire?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 159
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: réponse   Lun 6 Sep - 7:48

les tests de rebond sont vus au premier séminaire.
la médiation se base sur la modification du tonus dans le système postural afin de déterminer les zones à soigner.
il est difficile de se baser sur un test manuel objectif afin de déterminer ces zones.
le choix, même si il est imparfait a été de tester l'élasticité des structures par des appuis en rebonds sur les différentes zones. l'augmentation local du tonus musculaire diminuant cette elasticité.

l'aspect morphostatique n'est pas prioritaire dans les traitements du patient algique.
en effet, l'ANAES dans son communiqué sur la lombalgie rappelle qu'il n'y a pas de corrélations absolues entre forme et douleurs; donc entre corrections de formes et douleurs.
c'est pour cela que les tests de rebonds ont leur intérêts.
amicalement
wilfrid
ci-joint le lien vers le rapport de l'anaes
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/lombaldec2000.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://mediation.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La souffrance du corps forteresse   Aujourd'hui à 0:00

Revenir en haut Aller en bas
 
La souffrance du corps forteresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 3ème corps d'Armée et la "Drôle de guerre"
» 101è division d'infanterie de forteresse
» Corps subtils dans l'Hindouisme
» Pendant ma méditation, mon corps devient lourd et j'ai l'impression que je vais m'évanouir.
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la médiation sinokinétique :: praticiens :: Généralités-
Sauter vers: