la médiation sinokinétique

la médiation sinokinétique fondée par wilfrid delamer
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 du bon niveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tartosucre



Messages : 23
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 39
Localisation : lyon

MessageSujet: du bon niveau   Lun 13 Mai - 15:10

Bonjour à vous!!

la douleur, le mode d'apparition du symptôme décrit par le patient est il toujours en rapport avec le niveau (musculaire, osseux psychologique...) à traiter?

ex: un patient vient au cabinet avec une douleur MEGA invalidante en D5 et pas ailleurs, c'est le centre d'où irradie ses tensions , il a 38 ans , son pb existe depuis 2 ans et demi, arrêt de travail

à l'examen complémentaire:radio, irm : RIEN, nada What a Face

les techniques de médiation: trop douloureux , les étirements idem, je me recentre sur du moxa et du yi (c'est bon mais c'est long)

je me demande comment j'aurais pu cibler plus rapidement ce niveau de traitement?

si vous avez ce genre d'expérience, je suis preneur

ciao

Revenir en haut Aller en bas
arnaud



Messages : 23
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: du bon niveau   Mar 14 Mai - 12:27

salut à toi,

plusieurs choses me viennent à l'esprit en lisant ton message:

-douleurs depuis plus de 2ans; le rééquilibrage prendra forcément du temps( ne voit pas le nombre de séances mais plutôt en durée).

- douleurs entre les omoplates souvent émotionnelles: techniques d'intention, rééquilibrage axe rein/coeur, travail à distance...

Tu te demandes quand changer de techniques? moi au début de chaque séance, je part dans l'intention que cela doit être mieux à la fin(pas parfait mais mieux), donc quand il n'y a aucun changement, je change rapidement.

Avec l'habitude, on sent cela de plus en plus vite mais il est vrai qu'avec certains patients qui ont tellement de choses c'est plus difficile.
Avec certains , nous avons du mal à trouver une porte d'entrée; et puis certains ne nous laissent pas entrer...
Bon courage pour la suite...
Arnaud.
Revenir en haut Aller en bas
tartosucre



Messages : 23
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 39
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: du bon niveau   Jeu 16 Mai - 10:38

merci Arnaud,


parfois je me trouve sur des cas tangents où je passe rapidement ma boîte à outil, mais je perds parfois du temps à "trouver la porte"

Julien




Revenir en haut Aller en bas
arnaud



Messages : 23
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: du bon niveau   Ven 17 Mai - 13:24

salut,
lorsque je fais les journées cliniques, j'en ai retenu qu'il fallait qu'une technique fonctionne rapidement;
cela ne veut pas dire que l'on obtienne un résultat rapidement; lorsque l'on commence une technique, il doit se passer quelque chose rapidement mais on peut rester par contre sur cette technique, pour laisser du temps à la structure pour se relâcher.
Enfin quand on voit Wilfrid pratiquer çà à l'air facile....
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
romain



Messages : 7
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 38
Localisation : DINAN

MessageSujet: Re: du bon niveau   Ven 21 Fév - 19:19

bonjour à tous

je réagis un peu tard au message mais il n'est jamais trop tard

je suis actuellement en formation d'hypnose et douleur chronique qui m'apporte beaucoup de réponses à mes questionnements dans les soins des patients en douleur chronique

dans le cas de ton patient qui est bloqué dans sa vie depuis longtemps à cause de ses douleurs , c'est important de créer un changement fort pour le faire bouger de son immobilité actuelle qui touche tout les aspect de sa vie ( famille, travail, relationnel...)

ce changement peut être provoqué par nos séances en travaillant avec des techniques d'intention et de réalignement et pour ceux qui y arrivent des techniques de verbalisations

Mais je pense que ce travail est insuffisant pour que le changement opéré dans la séance reste dans le temps si on ne prend pas en compte le patient en globalité c à dire son entourage, son travail, l'aspect relationnel...
Les répercutions engendrées par le changement peuvent déséquilibrer l'entourage qui parfois ne désire même pas ce changement

dans cette formation, le premier entretient est primordial pour comprendre l'origine du symptôme, le contexte de vie du patient au moment du départ du problème et actuel
on utilise le génogramme du patient, le plus petit objectif possible, des prescriptions de symptômes...
tout ceci dans le but de créer du changement , du mouvement chez ces patients figés dans leur vie

je vais faire un topo sur ce que j'ai appris de cette formation quand je l'aurai terminée et comment je la mets en place au cabinet
c'est une formation destinée au kiné et qui se fait à Rennes au centre de formation en hypnose et communications thérapeutiques Emergences pour ceux que ça intéresse site internet: www.emergences-rennes.com

à plus tard
romain
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 159
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: réponse   Dim 23 Mar - 15:22

merci romain pour ton ouverture sur autre chose. on peut penser qu'en médiation, nos patients doivent certainement en fin de séance être dans un état tonique qui favorise des suggestions type sophrologiques ou pseudo hypnotiques. ce que certains utiliseront pour dire que nous faisons du placebo. sans les contredire, je dirais juste que c'est des "sciences humaines". je ne connais pas bien l'hypnose si ce n'est quelques travaux de milton erickson, je ne me permettrais donc pas de porter une opinion basée sur rien.
je peux juste rappeler les principes de la médiation; comment informer le cerveau de l'écart qui existe entre "sa" réalité perceptive sensori motrice non adaptée et une motricité réactive aux changements de son environnement.
notre rôle est donc de ramener de l'information afin de déclencher le conflit cognitif qui permettra le changement du schéma neuro moteur.
ce principe est actif et laisse le cerveau trouver lui même la solution motrice qui est spécifique à ses possibilités du moment.
l'écoute active psychologique en médiation remplit les mêmes principes. la reformulation permet au patient de mieux comprendre le contexte sans jugement et lui même doit trouver la solution à son conflit. il n'y a pas ainsi d'intrusion dans sa vie privée et son libre arbitre sans jugement est préservée.
si l'hypnose remplit ses critères, pourquoi pas l'utiliser?
en attendant avec impatience ton topo afin que nous en connaissions plus sur cette pratique et ton argumentation afin de pouvoir tous échanger sur des bases communes.
amicalement
wilfrid Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
http://mediation.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: du bon niveau   Aujourd'hui à 0:00

Revenir en haut Aller en bas
 
du bon niveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y a t-il un lien entre le niveau spirituel de l'âme (le degré de la foi) et la peur de la mort?
» Niveau de stress et son orientation : test
» niveau a llg
» être "au niveau divin"... en soi
» Que faire sans Bac, mais avec niveau Bac?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la médiation sinokinétique :: praticiens :: Généralités-
Sauter vers: