la médiation sinokinétique

la médiation sinokinétique fondée par wilfrid delamer
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Organisation d'une séance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwen



Messages : 71
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Organisation d'une séance   Lun 28 Sep - 15:28

Bonjour à tous,

Si j'ai bien compris lorsqu'un patient consulte, il va nous indiquer une zone de douleur ou de raideur et gènes associées,
ensuite nous testons tous les rebonds, traitons les différences de densités et seulement là nous pouvons et devons établir une logique de liens entre les troubles de densités et ceux décrits par le patient.(c'est cette dernière partie de phrase que je ne suis pas sure d'avoir intégré)



Dans l'exemple d'un cas clinique, le patient se plaint de douleur lombaire avec irradiations au membre inférieur droit.
Dans le bilan, observation d'une crête iliaque plus haute et épaule basse du même côté, avec augmentation de densités sur la thorax ( de façon croisées), sur le bassin , et au crâne(Je fais référence à un cas clinique vu au 3ème séminaire à Vannes, et vais essayer de le décrire au mieux pour le rendre compréhensible)

A cette phase si j'ai bien compris il est trop tôt pour dire que le patient est en rotation pour des tensions sur le méridiens de la Vb? et donc de travailler préférentiellement ce méridien?

Pendant le traitement le patient informe d'une hernie discale L4L5. Avec cette information j'attire mon attention sur le méridien du TR.Suis je trop tôt pour le traiter, à priori oui.

Les tests de densités arrêtent notre traitement sur le genou puis le crâne, car le genou ne "lâchait" pas suffisamment vite, puis retour au genou et on remonte au bassin lombaire, thorax et encore crâne, pour enfin retester le genou, et c'est mieux!

Petite question: pourquoi aller au crâne avant de traiter la bassin qui lui aussi était dense?Parce que celui ci était le plus dense de tous nos tests?
Une fois les tensions lâchées, c'est seulement là que l'on doit trouver un lien logique dans notre démarche mais un lien entre quoi? Entre ses douleurs lombaires irradiantes et le lieu de fortes densités, entre ses douleurs et le(s) méridien(s) dominant(s), entre ses douleurs et les gènes associées avec le(s) méridien(s) trvaillés


Voilà, et qu'est ce qui me guide pour finir la séance, soit ça fait déjà 1heure que je bosse et le patient suivant attend déjà depuis 1/4 D'heure, ou je suis content les tensions ont disparues et là la question ne se pose pas, où j'estime que je lui ai déjà donné beaucoup d'informations compte tenue de ses densités importantes et qu'il serait judicieux de le laisser tranquillement s'adapter aux modifications apportées.(En fait je pense avoir répondu à la question en la posant...)


Merci de faire part de votre point de vue et de vos expériences, même si pour vous les réponses sont évidentes.
Revenir en haut Aller en bas
mk2003



Messages : 48
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Organisation d'une séance   Mar 29 Sep - 21:06

bonjour gwen,

voilà, si cela peut t'aider:

"établir une logique de liens entre les troubles de densités et ceux décrits par le patient" : wilfrid veut dire par cette phrase qu'il n'est pas possible de donner un schéma explicatif avant. Par exemple, une zone peut être dense par rapport à la Vb ou au TR. Tu travailles la Vb et ça se relâche, alors tu pourras donner une explication avec la Vb; mais si au contraire cette zone ne se cède qu'après le travail du TR, tu ne pourras pas donner comme explication la Vb même si lors de ton bilan tu avais cocnclu à un problème de Vb. Il faut faire confiance en ses mains, ce sont elles qui nous donnent la réponse. Il faut faire ce que l'on ressent même si dans un premier temps ça n'a pas de sens... il y en aura un à la fin.

Ca répond à ta question "un lien entre quoi". Si tes zones se relâchent en travaillant la Vb à tous les étages, ton lien sera la Vb. Autre exemple si les lombaires lâchent en travaillant le GI et que l'épaule se détend avec le Poumon, ton lien sera l'élémnet Métal. C'est là que l'apport de le MTC est intéressante car elle permet de faire des liens qu'on avait pas avant entre les différentes zones.


je ne connais pas ce cas clinique mais lors du cours wilfrid donne des liens soit anatomique soit énergétique et quand une zone ne lâche pas, il faut aller voir en rapport avec ces liens. Peut-être que wilfrid est monté au crâne par rapport au méridien de la vessie qui passe dans le creux poplité... Dans d'autres cas, on peut avoir également le lien "ce qui est en haut est comme ce qui est en bas" qui explique que pour relâcher un pied il faudra peut-être détendre un crâne ou encore qu'une tension sur la charnière L5S1 se travaillera au niveau de la charnière occiput-atlas. Après, l'expérience permet à wilfrid d'aller directement sur une zone à distance pour relâcher la zone initiale.

si j'ai pu t'aider, tant mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Gwen



Messages : 71
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Organisation d'une séance   Mer 30 Sep - 7:26

Merci à Toi pour tes explications.

Ton exemple reflétant un éventuel problème sur le GI et le P est intéressant car à priori rien à voir avec la problématique initiale du patient ni même une gène associée dans l'anamnèse.

Du coup quand tu testes tes densités, on va dire qu'une augmentation de densité se retrouve au coude, du fait qu'un grand nombre de points se trouvent dans cette zone (11GI, 8Ig,C,3MC,10TR,5P) je me pose deux questions:
d'une part sont ils dissociables dans un test global ( à mon avis non)? et d'autre part je ne peux pas traiter tous les méridiens passant par le coude.

Quand tu dis " si les lombaires lâchent en travaillant le GI et que l'épaule se détend avec le Poumon", en fait c'est un élément que tu ne peux dire qu'à la fin, c'est bien ça?
C'est à dire quand en te laissant guider par les rebonds, tu t'es arrêté sur le coude, l'épaule, et l'ethmoïde, et là tu réfléchis et te dis "tiens c'est le trajet du GI".Idem pour le P, et donc la loge Métal apparait.
Et du coup je ne vois qu'un seul lien dans la problématique du patient entre ces symptômes et la loge Métal, se serait la couche psychologique(décès physique ou symbolique, ou fatigue chronique par dépression).

Tiens d'ailleurs les rebonds du membre supérieur on ne les teste pas, on ne les teste qu'en dynamique, du coup plutôt au niveau des épaules.
Revenir en haut Aller en bas
mk2003



Messages : 48
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Organisation d'une séance   Mer 30 Sep - 8:03

Quand tu dis " si les lombaires lâchent en travaillant le GI et que l'épaule se détend avec le Poumon", en fait c'est un élément que tu ne peux dire qu'à la fin, c'est bien ça? Oui, on constate des faits et après on recherche une logique.

C'est à dire quand en te laissant guider par les rebonds, tu t'es arrêté sur le coude, l'épaule, et l'ethmoïde, et là tu réfléchis et te dis "tiens c'est le trajet du GI".Idem pour le P, et donc la loge Métal apparait.. Pas tout à fait; ce n'est pas parceque tu retrouves des rebondes à trois endroits d'un même méridien que tu peux dire que c'est ce méridien le responsable. Tu pourras affirmer cela si ces zones se relâchent en travaillant sur les points de ces méridiens correspondant à ces zones voir à distance.

se serait la couche psychologique pas forcément. Souviens-toi de ce que dis wilfrid le corps est comme un oignon; ça peut pourrir à l'extérieur et atteindre l'intérieur mais aussi l'inverse. Donc toutes les couches peuvent être à l'origine de tension le long d'un même méridien voir plusieurs couches peuvent être touchées. La couche psychologique peut être touchée sans pour autant être la couche primaire. Dans le cas pris, la personne décrirait des traits de la psychologie Poumon/GI sans pour autant que l'origine soit un décès.
Revenir en haut Aller en bas
Gwen



Messages : 71
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Organisation d'une séance   Mer 30 Sep - 8:18

Ok merci pour tes éclaircissements et ta rapidité dans tes réponses Smile
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 159
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: réponse   Mar 6 Oct - 8:17

la réponse de mk 2003 est très juste. ce que je vous propose en théorie n'a pas été validé scientifiquement. nous devons donc être très prudent quand aux interprétations . ainsi, on ne peut pas partir systématiquement d'une théorie non validée pour affirmer où sont les problèmes. il est moins risqué de partir de la pratique avec perte de rebond et d'elasticité (saisir) au membre supérieur (zones en compression sur le rachis et en traction sur les membres).
en partant d'un constat de blocage sur le patient et en le corrigeant, on ne se trompe jamais. si ce que je vous raconte est juste, on retombe sur ses pieds en fin de traitement, la théorie proposée colle à l'observation clinique et tout devient clair.
ainsi les zones bloquées et libérées sont souvent les mêmes que celles décrites au premier séminaire.
cependant, j'ai certainement fait des erreurs, c'est obligatoire. ma pensée n'est pas dogmatique, elle doit être vérifiée, critiquée et contrôlé par le bilan clinique de façon continue et améliorée.
ainsi, vous ne vous induirez pas en erreur en voulant absolument retrouver ce que vous voulez voir parceque j'ai dit qu'il faut retrouver cela.
si un choix dans les priorités de traitement doit être fait, il est sur les zones de perte de rebond.
quand je vais ailleurs, c'est parceque je n'obtiens pas la libération. je cherche par les liens décrits en MTC et l'expérience, les zones qui vont me libérer la zone qui résiste. et ensuite je reviens sur la zone bloquée initialement pour vérifier qu'elle est mieux et ainsi le bien fondé de mon hypothèse.
seul l'amélioration immédiate des rebonds et le recentrage du centre de gravité a valeur pour signifier la justesse du traitement.
tout raisonnement purement intellectuel si il n'est pas confronté à la pratique ne peut pas être productif sur le long terme. c'est le principe de l'expérimentation. j'ai une hypothèse, je la teste puis je la valide ou non en fonction du résultat et de sa reproductibilité.
amicalement
wilfrid
Revenir en haut Aller en bas
http://mediation.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Organisation d'une séance   Aujourd'hui à 23:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Organisation d'une séance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Organisation Musicale
» Organisation semaine : planning
» SONDAGE organisation du classeur
» L'Organisation des Nations Unies - L'ONU
» Organisation du territoire chez le chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la médiation sinokinétique :: praticiens :: Généralités-
Sauter vers: